3 Questions à  Antoine DI RAZZA - Directeur MS Financement

3 Questions à Antoine DI RAZZA - Directeur MS Financement

Lien vers l'article: http://www.presseagence.fr/lettre-economique-politique-paca/2021/02/08/paris-comment-trouver-un-financement-dentreprise-en-periode-de-crise/

 

Contenu de l'article :

Le manque de visibilité lié au contexte actuel rend les investisseurs, et les banques, plus réservés quant au soutien des projets qui leur sont soumis.

Quels sont les besoins des entreprises et comment arriver à obtenir un financement quand le parcours classique échoue ?
Antoine Di Razza, directeur de MS Financement, réseau de courtage spécialisé dans la recherche de financements dédiés aux entreprises et professionnels, répond aux 3 questions les plus fréquentes dans le document en pièce jointe :

Comment évoluent aujourd’hui les besoins en financement des entreprises ?
Comment faire en sorte que ces demandes de financement obtiennent des réponses positives ?
Quelles tendances vont impacter le futur proche ?

En période de crise, les entrepreneurs sont confrontés à des difficultés importantes pour trouver des financements. Le manque de visibilité lié au contexte actuel rend les investisseurs, et les banques, plus réservés quant au soutien des projets qui leur sont soumis.

Quels sont les besoins des entreprises et comment arriver à obtenir un financement quand le parcours classique échoue ?

Trois questions à Antoine Di Razza, directeur de MS Financement*

Comment évoluent aujourd’hui les besoins en financement des entreprises ?

Ils se développent dans deux directions principalement : d’une part, les candidats à l’acquisition ou à la reprise d’entreprise se font de plus en plus nombreux. Il s’agit notamment de cadres expérimentés qui quittent leur entreprise du fait des PSE, déjà en cours ou annoncés. Ces personnes disposent souvent d’un apport conséquent, et cherchent à reprendre des entreprises, y compris dans le secteur de la restauration ou de l’hôtellerie, qui ne resteront pas éternellement à l’arrêt ! Nous voyons également des entreprises qui souhaitent mener une croissance externe, et vont donc chercher à racheter des concurrents, ou à compléter leur portefeuille d’activités.

L’autre besoin de financement concerne la trésorerie des entreprises : l’activité de plusieurs secteurs (tourisme, événementiel) se trouve durement impactée par la crise, et certains acteurs sont en difficulté malgré les aides gouvernementales. Eux aussi vont donc chercher des financements.

Comment faire en sorte que ces demandes de financement obtiennent des réponses positives ?

D’abord, les candidats doivent présenter des dossiers particulièrement solides et argumentés : même si leur activité à l’instant T ne connaît pas une croissance normale, ils doivent rassurer sur leur potentiel de création de valeur dans le futur, et mettre en avant les actions « post COVID » prévues. Cela suppose qu’ils aient établi des business plans crédibles, qu’ils aient bien travaillé notamment l’aspect des synergies futures lorsque ce sont des entreprises qui souhaitent en racheter d’autres. Autre aspect à prendre en compte, le timing. Les délais de décision des banques ayant tendance à se rallonger, obtenir un financement prend de plus en plus de temps. Le dirigeant d’entreprise doit donc absolument s’entourer d’experts pour préparer son dossier et ainsi éviter de se trouver sous pression et dans l’urgence.

Quelles tendances vont impacter le futur proche ?

Bien que certaines banques acceptent de reporter les échéances des PGE consentis, les premiers remboursements débuteront fin mars 2021, ce qui va engendrer deux effets : d’abord, cela va encore augmenter le montant global des besoins en financement des entreprises. Ensuite, cela va largement mobiliser les ressources au sein des banques. Déjà, la majorité d’entre elles ne prennent plus de nouveaux prospects en financement aujourd’hui. Donc, lorsqu’elles devront gérer les 64 000 dossiers des entreprises qui ont eu recours au PGE, leur disponibilité pour d’autres sujets deviendra très limitée !

Pour obtenir des financements, les entreprises ne devront pas se limiter à la seule décision de leur propre banque, et notamment si celle-ci est négative. Elles devront donc se tourner vers d’autres interlocuteurs, et sans doute en combiner plusieurs pour plus de réussite.

Au nombre de ceux-ci , des investisseurs privés, des solutions de crowdfunding, ou encore des acteurs publics en co-financement, comme, par exemple, BPI France. Enfin, ces entreprises à la recherche de financements devront probablement avoir recours à des modes opératoires plus techniques : mobilisation de poste client, crédit-bail mobilier ou immobilier, rachat de factures… tout cela exigera des compétences précises pour optimiser le plan de financement et pour connaître les différentes solutions possibles auprès d’acteurs financiers divers et variés. Il est également indispensable d’avoir une excellente connaissance du monde bancaire pour trouver le bon interlocuteur, auprès du bon financeur.

C’est justement ce que nous proposons, au sein du réseau MS Financement. Notre expertise nous permet de trouver des solutions innovantes auprès de nombreux partenaires financiers en France comme en Europe et de faire aboutir les dossiers solides.

En faisant appel à nos services, les entreprises gagnent non seulement un temps précieux dans leur recherche de financement, mais optimisent leur chance de voir leurs projets aboutir.

* MS Financement est un réseau de courtage spécialisé dans la recherche de financements dédiés aux entreprises et professionnels.

Julien AZOULAI

Rédacteur-Reporter PRESSE AGENCE. Correspondant Paris - Ile de France |Twitter : @JulienJNA